Merci Madame la Ministre des Sports

Merci Madame la Ministre des Sports

 

Publiée au Journal Officiel le 16/01/2018 question 4292, M. Eric Alauzet qui attire son attention sur plusieurs points :

  • La précarité du métier de Maître-Nageur Sauveteur
  • Le manque de Maître-Nageur Sauveteur en France pour assurer aux enfants l’apprentissage de la nage.
  • La situation confuse des décrets datant du 11 mai 2017 et du 9 août 2017.

« Il lui demande également quelles sont les mesures envisagées afin de rendre plus accessible la formation de Maître-Nageur Sauveteur et de faire face à la pénurie. »

Les réponses de la Ministre sont :

  • « Le port du titre de Maître-Nageur Sauveteur n’est une condition direct de l’activité d’enseignement et d’entraînement de la natation mais une conséquence de l’acquisition des qualifications requises pour assurer à la fois l’exercice de cette activité de surveillance des établissements de baignade d’accès payant. »
  • Elle annonce que la direction des sports va relancer, avant la fin de l’année, les travaux du comité de pilotage sur les activités aquatiques et de la natation, en concertation avec tous les acteurs, afin de trouver une solution pour réduire cette pénurie.
  • Enfin en ce qui concerne le décret n° 2017-766 du 4 mai 2017 relatif à l’agrément des intervenants extérieur. Mme la ministre stipule que le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage (BNSSA) n’ouvre pas droit à l’enseignement de la natation mais autorise uniquement la surveillance.

 

question écrite n°4292 de M. Éric Alauzet publiée au JO du 26 décembre 2017, p. 6668 ; réponse de la ministre des Sports publiée au JO du 16 janvier 2018, p. 366.

2018-02-08T17:08:09+00:00