Le SNPMNS a souhaité contacter les députés et sénateurs concernant le projet de décret permettant une plus grande autonomie de surveillance pour les BNSSA dans les ERP piscines.

Nous les alertons sur l’aspect dangereux de ce projet : la pénurie de MNS ne pourra pas être endiguée par l’augmentation de prérogatives de surveillance pour les BNSSA. De plus, cela causera un problème de responsabilité pour nos collègues BNSSA. Enfin, les usagers seront perdants dans l’histoire, baissant la qualité de surveillance et la protection de l’hygiène et de la sécurité dans nos établissements aquatiques.

Télécharger la lettre