Le plan Aisance Aquatique

Face à l’augmentation des noyades accidentelles auprès des jeunes enfants (311 noyades accidentelles en 2018 chez les moins de 6 ans), la Ministre de la Jeunesse et des Sports, Roxana MARACINEANUA, a dévoilé le 15 avril 2019 un « Plan d’Aisance Aquatique » afin de familiariser les plus jeunes à l’eau. Dès son arrivée au Ministère des Sports, Mme la Ministre a lancé un grand chantier de rénovation de l’apprentissage de la natation impliquant l’ensemble des parties prenantes (Fédérations, Maîtres-Nageurs Sauveteurs, Éducation nationale, les Syndicats…). Le SNPMNS a participé activement à ces travaux.

Le calme avant la tempête

Dans les années 1990, nous avions les meilleurs résultats au monde dans la filière aquatique :

– 1er pays touristique au monde, noyades estivales maîtrisées notamment par les CRS MNS.

– En piscine surveillée, ration entrées payantes /noyades entre 1 et 2%.

– Des élèves des écoles maternelles et primaires qui allaient en priorité à la piscine de la commune.

– Un niveau élevé de l’autonomie aquatique des citoyens avec d’excellents résultats en natation sportive.

Depuis le début des années 2000, retrait de la politique publique aquatique :

– Une baisse progressive de la formation des Maîtres-Nageurs Sauveteurs (MNS) via les CREPS. Et ce suite à la disparition progressive dans les régions des cadres de la Jeunesse et des Sports.

– Diminution des CRS Maîtres-Nageurs Sauveteurs. Division par 5 de ces agents de l’Etat sur les plages et diminution de leur période d