Compte-rendu du dispositif « Je nage donc je suis »

Contexte de l’action :

  • Chaque année plus de 500 noyades suivis de décès sont déplorer et ce chiffre est en augmentation constante, la même question revient sans cesse: pourquoi?

Les causes nous les connaissons et le S.N.P.M.N.S le martèle encore et encore…..

Les M.N.S formés sont insuffisants pour répondre la demande de la population, et que penser des collègues qu’on met sur la touche en confiant l’enseignement de la natation aux enseignants et aux parents d’élèves. Sans parler de certains employeurs peu scrupuleux qui forment et recrutent des B.N.S.S.A pour enseigner la natation.

Les noyades sont un grave problème de santé publique et tout les citoyens sans distinction devraient avoir accès l’apprentissage de la natation, encadré par des professionnels dans le but d’acquérir un « savoir nager sécuritaire »; Et c’est tout naturellement que le S.N.P.M.N.S c’est associé ce projet initié par la D.D.C.S qui s’inscrit dans une démarche qui respecte notre code de déontologie.(voir charte éthique réf: revue 78).

 

Mise en oeuvre et description du dispositif

 

  • Le S.N.P.M.N.S se chargera de trouver les M.N.S, les collectivités via leurs services des sports, la mise dispositions de lignes d’eaux, les services de l’enfance et de la jeunesse de constituer des groupes de 8 enfants âgés de 8 11 ans avec un encadrant actif, c’est dire que l’animateur (trice) accompagnera les enfants dans l’eau. Les enfants bénéficieront d’un maximum de 15 séances de 1 heure, l’orientation pédagogique d’apprentissage sera axé sur le « SECU NAGE » avec au minima l’objectif d’obtenir la première partie, savoir le: « SAVOIR SE SAUVER ». Une fiche de suivi pédagogique individuelle sera rempli chaque séance et un bilan quotidien sera transmis aux conseillers d’animations de la D.D.C.S en charge du projet.

Objectifs attendus:

  • L’enjeu principal et de lutter contre les noyades, car elles sont responsables chaque année de plus de 500 noyades accidentelle (voir revue 78 ),de permettre aux enfants ne sachant pas nager qui sortent de CM2 d’acquérir « un savoir nager  » car malheureusement un enfant sur deux qui rentrent au collège ne sait pas nager. le deuxième enjeu sera d’ouvrir au plus grand nombre l’accès la pratique des multiples activités nautiques(Voile, Kayak etc…) .

 

  • Pour les enfants ayant obtenus la deuxième partie du « sécu nage »(savoir nager). Un stage sur la troisième partie du sécu nage ,  » LE SAVOIR SAUVER » qui est axé sur le sauvetage c’est déroulé pendant les vacances de printemps sur la ville de BAGNOLET (93), avec une formation de secourisme visant l’obtention du PSC1.

 

Bilan de l’opération:

 

L’opération je nage donc je suis  lancé par la Direction Départementale De La Cohésion Sociale (D.D.C.S), Le Comité Olympique et Sportif de Seine Saint -Denis (C.D.O.S) en collaboration avec le Syndicat Professionnel des Maîtres-Nageurs Sauveteurs (S.N.P.M.N.S) en février 2014 pendant les vacances d’hiver. A ce jour cinq stages ont été proposés sur les périodes de petites vacances scolaires savoir: hiver, printemps et Toussaint 2014 ainsi que sur les vacances d’hiver et de printemps 2015. Plus de 700 enfants ne sachant pas nager âgés de 8 11 ans sur 22 communes du département on participé ce projet. Au dernier bilan effectué sur la période de février 2014 sur 450 enfants: 257 ont obtenus le test du code des familles 208 ont réussit la première partie du Sécu Nage le test du savoir se sauver.Il est important de noter qu’aucune participation financière n’a été demandé aux parents, ce qui est en adéquation avec les valeurs et les principes que notre syndicat défend au travers de sa charte éthique: « enseigner la natation au plus grand nombre et ainsi participer la prévention permanente de la noyade. »La démarche de ce projet s’inscrit dans la continuité et la cohérence des actions que le S.N.P.M.N.S mène pour la prévention des risques li la noyade comme les JNPN (journées de prévention de la noyade) que nous avons organisés au niveau national la semaine du 18 au 24 mai pour la septime année.

Ce projet été entièrement financé par le ministre des sports et nous remercions la D.D.C.S de part son engagement sur de tels dispositifs, compris que apprendre nager est d’intrêt public.

 

2018-07-20T01:10:27+00:00